Littérature     Essais 

Foyer à ciel ouvert de littérature contemporaine européenne

Présentation    Textes    Livres    Presse    Archives    Proposer    Contact

Fil littérature : 

Fil littérature (RSS 2)

Textes

Tous les textes publiés par Hache/littérature, par auteur. Vous pouvez cacher ou afficher les descriptions.

Antoine Brea

sur Antoine Brea

Méduses   2005

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   Épilogue

Glauque, toxique, informe, saisissant de lumière filtrée colorée et de pure beauté, Méduses met en scène un narrateur aux prises avec des femmes, un ami d’enfance mal en point, une mère qui se dérobe. Un texte puissamment ouvragé, drôle, grandiose et incomplet.

Fauv   2001 - livre

1   2   3

Fait de blocs en format biblique, ce récit oppose l’équilibre de la composition à la déroute vitale de son narrateur, avocat déchu dans un nouvel ordre mondial improbable, fauve bancal.

Papillon   2000

1   2

L’errance, notamment sexuelle, d’un jeune homme dans une mauvaise passe, faible et courageux à la fois.

Hervé Chesnais

sur Hervé Chesnais

Pierre Colomer

sur Pierre Colomer

Moi et Mélanie   2000

Jean-Louis Costes

sur Jean-Louis Costes

Mon grand-père, immigré fasciste raciste anti-français   2001 - livre

Ça démarre à la maison, avec ce « bon-papa qui pique » plutôt inquiétant pour le narrateur enfant. Puis on prend de la hauteur et on découvre toute la trajectoire du grand-père, reconstruite par le narrateur avec les éléments familiaux et historiques dont il dispose, mais aussi avec ses propres fantasmes et interrogations vitales. Naissance début XXe en Arménie, vie heureuse, puis bouleversements, chevauchées, arrivée en France et vie (?) à cet endroit.

Un texte sauvage et sensible, d’une grande liberté d’évocation.

(Une version amplifiée et partiellement « normalisée » de cette nouvelle a été publiée par Fayard en 2006 sous le titre Grand Père.)

Jean Figerou

sur Jean Figerou

Spitzberg   2006

1   2   3   4   5   6   7   8   Épilogue

Grand poème païen euphorique, journal de bord stylé d’un « voyage en Hyperborée » (après ceux de Stephane Ilinski publiés par Hache en 1999), c’est-à-dire au nord du nord de la Norvège et donc de l’Europe, dans l’archipel de Svalbard, autour de la banquise, « immense de corps et d’échos ».

Ceux qui aimeraient s’y retrouver géographiquement peuvent suivre le parcours du bateau sur cette carte, avec les points de passages : Norvège (pas sur la carte), île aux Ours (pas sur la carte), cap Sörk, Hornsund, Bellsund, Van Mijenfjord, Longyearbyen, terre du Prince Charles, dépassement du 80e parallèle, Verlegenhuken.

Svalbard vu du ciel

Dame pipi   2005

C’est une dame en charge des toilettes d’un jardin public parisien qui assume ici la fonction de narrateur ; on apprend pourquoi elle n’ouvre pas toujours quand ça devrait théoriquement être ouvert, le problème avec les clochards, son ennui et ses émerveillements. Nulle sociologie, nuls « bons sentiments » ; la force gaie de la moquerie et de la vraie douceur, dans une langue pseudo-réaliste personnelle.

Promenade promenée   2004

Dans un parc, une femme se promène avec son bébé. Un homme la suit, et se prépare à l’abordage. C’est souverain de fraîcheur et de vérité, — pas-intelligent, pas-dense, pas-poétique, sans-mystère, — gai, vivant, désarmant.

Crocrodile   2004

1   2   3   4   5

Assommé d’amour, fier, ému, lucide et enfantin, le narrateur veut être à la hauteur : il pense à sa belle, la célèbre, l’imagine en son absence, s’impatiente de la retrouver, n’en revient pas, explique pourquoi il est parti précipitamment. Inspiré (et rageant de ne pas l’être assez), il ressasse, drôle et déterminé, en un grand gribouillis d’amour interminable.

La Vache   2002

Sébastien D. Gendron

sur Sébastien D. Gendron

Valérie Guitard

Pierre Igot

sur Pierre Igot

Choix   1998

No Requirements   1997

Force faible   1996

État du ventre   1996

Étreinte   1996

Chien   1996

Stephane Ilinski

sur Stephane Ilinski

Balades porno la conscience tranquille   2001 - livre

Des pensées sexuelles envahissant un homme qui attend que le feu passe au vert pour traverser la route, une ex-demi-célébrité qui tente de séduire un jeune homme, une soirée privée où les couples se recombinent provisoirement dans un rituel un peu naze mais qui a sa luxuriance propre : des textes indépendants cernant une même chose, dans un style original et sophistiqué.

La Peur Fenêtre   2000

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14

Petit roman moderne fortement ouvragé racontant le difficile et quelque peu inextricable cheminement d’un jeune homme qui aspire à devenir Rédacteur, quelque part derrière un beau et honnête bureau. Le style est énergique, argotique, recherché ; les phrases, de taille variable mais pauvres en virgules, tendues comme des ressorts. Drôle, difficile, flamboyant, sans pareil.

Couleur de l’aspirateur   2000

Petite tranche de vie quotidienne et conjugale à Paris, France. Un texte enlevé et d’accès facile.

Voyages en Hyperborée   1999

Vigoureux, dense et rapide, originel, opaque.

Dennis Jeffrey

Youen Kerval

sur Youen Kerval

Ferme la fenêtre   2001

Deux êtres qui s’aiment, nus, assis en tailleur dans le même lit, la nuit, l’été, protégés par une fenêtre fermée des gémissements du vent, se parlent avec délicatesse et compréhension. Des menus propos tourbillonnants, tendres et un peu alambiqués, s’échappe soudain un gros secret.

Paul Kodama

sur Paul Kodama

Derrière la vitre   2005

L’Amérique latine, la coexistence de la pauvreté et de la prospérité, dans une composition tabulaire très originale.

Alban Lefranc

sur Alban Lefranc

Allégeance   2002

La perte tapageuse, et le désir de destruction — dans une composition polyphonique où la voix féminine, et des échos fragmentaires de celle-ci, viennent offrir un contrepoint au fil narratif.

La Vraie Vie   2001 - livre

Dans une voiture entre Berlin et Dresde, un jeune homme vacille, contrarié et envahi par des bouffées de jalousie sexuelle. Un bref récit généreux et agile, libre, fluide, douloureux et drôle, avec bourrasques émotionnelles et narratives.

Serge Libs

sur Serge Libs

Miroir   1999

La Chambre verte   1999

Quelques variétés de la dépendance.

LL de Mars

sur LL de Mars

Chanson   2002

Chanson ni gaie ni triste, chanson de l’étonnement de continuer à vivre dans une vie pour laquelle on ne se sent pas tellement fait, et de survivre à la perte du peu qui semblait nous y attacher.

Jean-François Magre

sur Jean-François Magre

Frédéric Moitel

sur Frédéric Moitel

Le Royaume de la paix   2004

Dans sa première partie, ce texte évoque la journée d’un personnage paradigmatique, dans ce qu’elle a de plus concret en même temps que dans ses tenants et aboutissants socio-existentiels. La deuxième partie, rompant avec ce fil, est analytique et lyrique. Simplicité, pureté, sensibilité, hauteur.

Joachim Montessuis

sur Joachim Montessuis

Jonathan Persitz

sur Jonathan Persitz

Bernard Saulnier

sur Bernard Saulnier

L’Amie   2006

Les fluctuations d’une relation amicale du narrateur avec une jeune femme qui attend le salut dans la publication de son roman.

« Y’a rien de réjouissant à montrer son orgueil dans de l’ouvrage de laissé-pour-compte », cependant. « Tu sais la nature fait pas d’artistes c’est elle l’artiste. Toi aussi dékoncrissée que tu sois tu te bats mais faut cesser. Je les vois partout les petits violents qui veulent te faire la peau. Moi j’habite le quartier des multi-poqués. Je me sens bien avec mes semblables dans l’arc-en-ciel de la misère. C’est un asile à ciel ouvert. »

Beaver et l’Américain   2005

Le narrateur, bénéficiaire de l’aide sociale, s’essaie au travail : il porte des caisses, tandis que son collègue, américain, conduit la camionnette. Il raconte, songe, se plaint, se reprend, synthétise : « Je suis qu’une oreille qui écoute délirer un camionneur américain. » Une voix l’apostrophe (« Beaver ! Beaver ! ») et le défie, c’est une jeune femme dont il se souvient : « Attends j’ai encore des choses à te dire ça fait pas mal de se faire sauter le cerveau. »

Lettre au Lac   2001

Brève évocation du Lac Saint Jean au Québec, en direct de Montréal downtown.

Trio   2001

Un couple à la dérive.

Politically correct   2001

Long texte. Pas d’intrigue, pas d’histoire, pas de personnage principal autre que le narrateur, et une plongée obstinée dans son intimité troublée. Bernard Landry, premier ministre du Québec, est béatifié au passage, et devient un véritable appui pneumatique et musical pour toute la deuxième partie.

Bowl (et autres textes)   2001 - livre

Montréal, sa marge, la tourmente mentale et la sérénité ; des compositions toujours musicales, faites de phrases isolées, d’évocations cocasses, de drôlerie et de peine.

Le Singe est un bref autoportrait déformé ; Johnny et Pénis raconte la dérive de deux marginaux dans le bas de la grande ville d’Amérique française ; dans Bowl, l’hiver, le grand froid, la neige partout, le Superbowl (football américain), le temps qui passe et l’inquiétude du corps.

L’écriture originale de Bernard Saulnier emprunte parfois à l’anglais et au joual (français populaire canadien), et des lexiques sont inclus à la fin des textes pour le lecteur français.

Grammatica   2000

Rythmé par des interruptions régulières du narrateur, « mêlé », par une voix agressive et insultante, un texte enlevé et accessible.

Petit gars   2000

Long texte émouvant entièrement consacré à des souvenirs d’enfance.

Le Pur   2000

Drifting   1999

Dérive des corps dans la grande ville, contrepoint du texte, rythme, drôlerie, recueillement.

Boudelas   1999

La compassion, l’humour, la quête de sérénité et la musicalité caractéristiques de l’auteur montréalais.

La Grande   1999

Le Glauque   1999

Elle   1999

Repeat   1999

Scrap   1998

Setup   1996

Névrotomie   1996

Gaelle Sebag

sur Gaelle Sebag

Écrasé   2001

Nicolas Void

sur Nicolas Void

Californie   2001

Christian Zorka

sur Christian Zorka

La Ronde du monde   2004

Un texte bref et agile, qui revient sur quelques événements majeurs.

Autres textes

Également sur ce site, pour une raison ou pour une autre :

 

© Hache et les auteurs sauf mention contraire - Flux RSS : Littérature | Essais
Paysage 70 : ( ).